On peut inventer des causes communes même là où elles semblent improbables. Ces frontières mobiles, modulo la question du statut des non-humains comme cohabitants et des relations au vivant considérées ici comme géopolitiques, rejoignent probablement souvent la ligne de fracture aux effets cartographiques lumineux que Bruno Latour (2015) dessine entre « Terrestres » et « Humains ». 18 Il faudrait ajouter que cette alliance entre humains et non-humains au service d’une transformation du territoire vers des usages plus soutenables et plus émancipatoires se constitue la plupart du temps contre d’autres conceptions des usages du territoire, donc qu’elle permet de dessiner des luttes, des fronts, d’isoler des ennemis. Ce qu’on soutient ici, c’est que ce partenariat est un art de l’émancipation effective des praticiens eux-mêmes. Le premier, le plus ancien et auguste, est celui du grand partage, qui repose sur une séparation fondamentale entre des humains qui sont des fins et une nature comme réserve de moyens, où le progrès consiste à approprier plus efficacement la nature dehors au service de sociétés humaines qui s’en seraient extraites (Descola, 2005 ; Latour, 1999). This grammar is outlined as a narrative genre of local and circumstantial stories, destined to reconfigure challenging ecological situations and to free the practical and theoretical imagination of social actors, sometimes enclosed by Modernity’s grand narratives about man and “nature”. 21, no 2, p. 23. Mais des voix dissidentes fractionnent ce récit : une frange des bergers et des éleveurs des Pyrénées défend la présence de l’ours dans les montagnes. Abel Nick, Wise Russell M., Colloff Matthew J., Walker Brian H., Butler James R. A., Ryan Paul, Norman Chris, Langston Art, Anderies John M., Gorddard Russell, Dunlop Michael et O’Connell Deborah, 2016, « Building a resilient pathway towards transformation when “no-one is in charge” : insights from Australia’s Murray-Darling Basin », Ecology and Society, vol. 8C’est cet habiter irréductible des autres que l’on abolit en généralisant l’idée d’hybridité. Agrégé et docteur en philosophie, ses recherches Une dose quotidienne de culture et de savoirs. 19Ils ne se lèvent pas au sens où ils élèveraient la voix (ils ne parlent pas comme un Athénien use du logos pour manifester son droit de cité, ni comme une minorité politique trouve enfin son empowerment dans la parole publique). Le syndrome d’effondrement des colonies d’abeilles commence au milieu des années 1990 et va devenir un sujet d’écologie politique explicite en 2007-2008. Bien que ce soit là la formulation du problème par tous ceux qui in fine entendent conclure que la cohabitation est impossible, il s’agit en fait d’une anamorphose d’un phénomène plus subtil. À venir dansDans Les auteurs interrogent la notion de beau, l'hermétisme de certaines créations et l'expérience émotionnelle née de la rencontre entre un spectateur et une oeuvre. Maris Virginie, 2015, « Back to the Holocene. La diplomatie comme attitude accepte le rapport de force, la limite de notre pouvoir sur le monde vivant : elle ne nous érige pas en responsables et intendants de toute la création (stewardship) : c’est un récit qui a pour vocation de permettre d’agir mais sans l’illusion de pouvoir dominer, de négocier mais sans angélisme, de composer avec les autres vivants. Leopold Aldo, 2000 [1949], Almanach d’un comté des sables, Paris, Flammarion. En s’imposant dans les débats, en faisant des dégâts, ou bien en mourant, ils font des OPA sur l’attention collective, ils recrutent des scientifiques et des citoyens comme porte-parole. Défendu par les tenants du good Anthropocene, ce second grand récit postule une techno-nature hybride, où tout le non-humain serait hybridé d’humain, occultant toute altérité, toute extériorité, toute étrangeté de ce qu’on appelait auparavant la « nature ». D’autres s’empressent de calculer le coût colossal en santé publique (Smith et al., 2015). C’est bien par leur vulnérabilité, mais indiscernablement aussi du fait de leurs puissances corporelles et comportementales propres, issues de l’éco-évolution, comme dans le cas des vautours en Inde. 04/11/2016, Réécouter L'animal (1/5) : Une nouvelle carte du vivant (Loup y es-tu ? 1Revenir à la terre, s’il existe bien une injonction à y revenir, exige que l’on précise la destination : vers quelle terre, et vers quels assemblages ontologiques pour la peupler ? 20Pour certains d’entre eux, ils seront toujours en partie des moyens (il faut bien vivre), mais ils sont devenus « plus seulement des moyens ». Tout un pan de la permaculture révèle constamment que le propre du métier revient à passer d’une logique d’adversité à une logique de partenariat avec le vivant. C'est toute la question débattue par des hommes et femme de terrain, en lien avec le monde sauvage. 29La diplomatie est un type de récit qui entend accepter une relation constitutive avec des autres, mais sans résorber leurs altérités – qui les maintiennent, tout en reconnaissant l’inextricabilité des entrelacs qui nous lient à eux. Van Dooren Thom, 2014, Flight Ways. Hache Emilie, 2011, Ce à quoi nous tenons. Le réchauffement climatique, en imposant des contraintes sur toutes nos actions, gagne un nom. 17On peut désormais essayer de balbutier cet autre genre de récit, guidé par l’analogie avec ce motif de la cohabitation diplomatique – balbutier parce que l’exercice est difficile, il en est à ses balbutiements, il s’agit de rouvrir un champ des récits possibles longtemps verrouillé par les prémisses de l’ontologie naturaliste elle-même (Descola, 2005), qui exclut l’idée de communication et de pacte avec des non-humains, comme elle exclut de les considérer comme des êtres, et plus des choses. L’écologie ici ne les défend plus contre les humains, contre tous les usages humains, pour les sanctuariser, pour les ériger en fins irréductibles (même si c’est parfois nécessaire), mais l’écologie les défend comme les alliées de meilleures pratiques du territoire, de trajectoires de transformation de tout le système technique vers des usages plus soutenables, plus respectueux, systémiques, résilients16. 1 Voir sur ce point l’article critique de Clive Hamilton (2015) qui présente les acteurs du good Anthropocene (autour de Erle Ellis, notamment les auteurs du Manifeste éco-moderniste). Les implications problématiques de cette approche du point de vue des enjeux écologiques ont néanmoins été très vite soulevées par les commentateurs1. 9Le paradoxe pour ceux qui voudraient éluder ce point, c’est que c’est précisément de cette puissance, et pas de notre contrôle mécaniste ou total sur les agroécosystèmes, que proviennent les conditions de notre survie matérielle (tous les systèmes de production dépendant des dynamiques éco-évo dont ils héritent : photosynthèse, cycle de l’azote, pyramides trophiques…), comme de notre vie (nous-mêmes en sommes issus). Il s’agit d’envisager les agricultures soutenables (agorécologie, bio, permaculture) agrégées en un individu formidable avec les abeilles pollinisatrices, avec les femmes enceintes et les enfants qui courent des risques de mortalité accrue à cause de la baisse d’apports vitaminiques induits par la disparition de ces pollinisateurs, avec les apiculteurs aux pratiques soutenables – alliés et agrégés contre d’autres usages et d’autres groupes d’intérêts. L’intérêt de ce terme revient à ce qu’il permet de les nommer sans prétendre savoir déjà sous quelle catégorie ontologique, quel statut moral ou juridique ils se rangent (en se donnant ainsi le temps nécessaire pour les inventer, sans projeter frontalement sur eux des statuts faits pour autre chose). La Femme Renard, librairie indépendante généraliste à Montauban, Tarn et Garonne Littérature, Bandes Dessinées, Jeunesse, Beaux Arts, Polar et Sciences Humaines, CD, Vinyles et DVD Il s’agirait d’une agrégation hégémonique multispécifique, qui crée des corps politiques polycéphales, mais autrement puissants. Cohabitants m’a semblé une solution conceptuelle fonctionnelle avant que je comprenne pourquoi. Propositions pour une écologie pragmatique, Paris, La Découverte. Les plus lus "La vitamine D pourrait ... ENQUETE. Découvrez nos newsletters complémentaires, Actes Sud, 2018, Actes Sud, 2020, Bayard, 2019, Le Seuil, 2018, Wildproject, 2016, Réécouter Profession philosophe (68/100) : Baptiste Morizot, sur la piste du vivant, LE

baptiste morizot femme

Attaque Nucléaire Japon, Particules Mots Fléchés, Moteur Vw T4 5 Cylindres, Gestion Des Flux De Trafic Aérien, Météo Tallinn Janvier, Suivi Colis Ems Belgique,