Au solstice d'hiver, un rayon blanc produit sur ce Christ un effet identique. Il est orné en son centre d'un vitrail moderne, représentant la Sainte Vierge, à qui est dédiée la cathédrale. La texture satinée de la patine donne au grès vosgien un aspect lisse[23],[24]. Messe de la Toussaint à la cathédrale de Metz . Ce portail est plus récent que la construction principale, datant de l’époque française. En décembre 2000, un groupe terroriste islamiste, soupçonné d'appartenir au GSPC, a tenté d'organiser un attentat contre la cathédrale[59]. La ville adopte la réforme. Strasbourg and Cologne Cathedral together represent some of the earliest uses of architectural drawing. Elle a été depuis restaurée. Informations supplémentaires : Archiprêtre : Michel WACKENHEIM Presbytère : 1 rue de Rohan - 67000 STRASBOURG téléphone: 03 88 21 43 34 fax: 03 88 21 43 33 Cette très petite plate-forme carrée (douze personnes s'y sentiraient serrées) marque à une altitude de 132 mètres la fin de la flèche et le début de la pointe. La réalité est que la sculpture du « petit chien de Geiler » est un clin d'œil au prédicateur dominicain (domini canis = le chien du Seigneur) venu de Bâle puis de Wurzbourg, Jean Geiler de Kaysersberg, institué prédicateur de la cathédrale de Strasbourg en 1478 et qui se distingua par une truculence quasi-rabelaisienne. Dans le croisillon nord, un très bel ensemble sculpté et polychrome, datant du début du XVIe siècle et méritant une sérieuse restauration, représente le mont des Oliviers. Un autre accident météorologique frappe en 1647 la basilique de Stralsund. Il signe son œuvre par un « H » qui se retrouve sur la rampe et sur la clef sous la corbeille. Dans la ville de Strasbourg enfin libérée, le 23 novembre 1944, Maurice Lebrun, spahi du 1er RMSM de la 2e division blindée du général Philippe Leclerc de Hauteclocque, déploie le drapeau français au sommet de la cathédrale, faisant suite au serment de Koufra (28 février 1941) où le futur maréchal Leclerc fait le serment avec ses soldats de ne pas déposer les armes avant d'avoir vu le drapeau français flotter sur la cathédrale de Strasbourg. La cathédrale de Strasbourg a toujours été une cible potentielle notamment au moment du marché de Noël. This video is unavailable. », et c'est ainsi que les enfants appelaient cet anti Charon rhénan hantant les antres de la cathédrale. Motif : les sources présentées ne prouvent pas sa notoriété. Ils sont le symbole de la puissance commerciale de la ville. Il ouvrait jadis sur un petit cimetière, le « Leichhöfel ». Le 20 mars 2007 la copie de la statue de la Synagogue avait été vandalisée, une partie de sa lance brisée et sa main arrachée. La légende prétend que le Magistrat[° 7], inquiet que le constructeur puisse construire ailleurs un ouvrage semblable, lui aurait crevé les yeux[44]. Sa rencontre avec les paroliers Pierre Delanoé et Claude Lemesle en 1980[3] aboutira à l’enregistrement de l'album À chaque jour suffit sa rose, qu'il interprète sur des musiques de Jean-Pierre Goussaud. Les murs sont faits essentiellement de grès rose des Vosges (teinte due à une concentration d'oxydes de fer dispersés dans le ciment), matériau dur résistant bien aux intempéries. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. De Bâle à Strasbourg, le Rhin est flanqué de deux massifs jumeaux, à ligne de crête quasi horizontale et rectiligne, comme de part et d'autre du Nil, d'Assouan à Thèbes-Luxor. À son achèvement, en 1439, la cathédrale de Strasbourg, avec ses cent quarante deux mètres dépassant la hauteur des pyramides de Khéphren et de Khéops érodées, est le plus haut bâtiment au monde dont la hauteur est établie avec certitude. Ce projet sera abandonné. Le parvis est très étroit par rapport aux habituels parvis des grandes cathédrales de France. Ils sont sculptés d'une manière très fouillée et constituent un chef-d'œuvre de l'art flamboyant. Il est logé dans un buffet de la maison Klem, à deux façades. À côté de cet extraordinaire ensemble de cloches de volée, la cathédrale a conservé quatre cloches à usage d’horloge placées dans l'octogone de la tour, coulées en 1595, 1692 et 1787 et visibles depuis le parvis de la cathédrale. À gauche, les vierges folles tiennent les lampes retournées et serrent fermées les tables de la loi. La chapelle Saint-Laurent (1495-1505) est due à Jacques de Landshut. Diapason La 440 Hz, tempérament égal. Le puits à margelle de la cathédrale, appelé Kindelsbrunnen en alsacien, ce qui signifie « le puits aux enfants », ou Taufbrunnen, fontaine baptismale, ne fut fermé avec une dalle qu'en 1766, car il gênait les processions. C'est également toujours la cinquième cathédrale la plus élevée du monde[4],[5]. Johann Knauth sauve également la flèche de la cathédrale menacée d'écroulement par suite d'un enfoncement de l'édifice et de la baisse de la nappe phréatique. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Les fouilles menées récemment révèlent que cette cathédrale carolingienne possédait trois nefs et trois absides. Le grand doyen de la cathédrale exigea à la même époque, la destruction de la frise jugée indécente qui courait à la base de la rampe. Cet attentat fut déjoué par l'arrestation de ce groupe à Francfort à quelques jours du Nouvel An. D’aucuns ont voulu y voir un symbolisme de la réalisation du Grand œuvre alchimique : la Voie courte dite du Pauvre ou Voie sèche et la Voie longue, dite Voie riche ou Voie humide ou encore les deux phases principales du Grand œuvre alchimique « il siégera comme fondeur… il les affinera comme or et argent » (Malachie : 3,3) : l’œuvre au rouge et l'œuvre au noir. Le frontispice de la cathédrale est richement orné. Le groupe central du portail sud, appelé aussi portail du Jugement dernier ou du Jour du jugement met en scène différents passages bibliques et comporte quatre figures principales : Salomon roi d'Israël surmonté du Christ en gloire entourés de deux statues plus anciennes (1225-1235). Avant 1793, la cathédrale possédait treize cloches, dont huit dans le beffroi de façade et cinq dans l'octogone de la tour. Les derniers étages, notamment celui de la corbeille, ne sont plus desservis par aucun escalier et ne peuvent être atteints qu'au prix d'acrobaties avec l'aide d'échelles. cathédrale située dans le Bas-Rhin, en France. Ce bonnet phrygien de tôle fut ensuite démonté et conservé à la bibliothèque de la ville où un incendie le détruisit en 1870. Il propose de coiffer la flèche de la cathédrale d’un immense bonnet phrygien, symbole des jacobins. En 1981 il devient curé de la paroisse de Niederhaslach, puis en 1986 des paroisses d’Ittenheim et d’Achenheim[1], dont il rénove l’église et où il propose, une fois par mois, une messe en alsacien. Il est le directeur d’une chorale de jeunes, Les Colibris, depuis 1991[4]. Le 23 novembre 1944, Maurice Lebrun, spahi du 1er régiment de spahis de la 2e division blindée du général Leclerc, alla donc hisser le drapeau français au sommet de la cathédrale sitôt que la libération de Strasbourg en fut au point où l'avant-garde française put accéder à la cathédrale. La cathédrale de Strasbourg restera ainsi le plus haut monument du monde jusqu'à la construction en 1874 de l'église principale Saint-Nicolas à Hambourg, cent quarante sept mètres, puis l'élévation en 1876 de la flèche en fonte de la cathédrale de Rouen, cent cinquante et un mètres, et enfin en 1889, l'achèvement de la cathédrale de Cologne, cent cinquante sept mètres. Aujourd’hui, la cathédrale de Rouen est la plus haute en France et quelques autres la dépassent aussi en Allemagne. Et ainsi, contrairement à d'autres flèches ou tours d'églises qui manifestent la puissance de l'Église locale, la flèche de Strasbourg a toujours manifesté la puissance de la république de Strasbourg. Pour les financer, il met en place le « Straßburger Münster-Verein » (qui deviendra après 1918 la Société des amis de la cathédrale de Strasbourg) qui organise des levées de fonds auprès de donateurs privés. Le nouveau chœur est solennellement inauguré le 21 novembre 2004 par Mgr Doré, entouré du cardinal Jean-Marie Lustiger, archevêque de Paris, et du cardinal Karl Lehmann, évêque de Mayence, en présence du Premier ministre Jean-Pierre Raffarin. Pour les bâtiments, il est plus facile de les repérer le soir grâce aux illuminations. Elle domine à l'équinoxe du printemps. Une seule rose en effet, l'éclaire depuis le mur intérieur de la façade du parvis. La voûte d'arêtes se termine à l'ouest par un pontil à l'italienne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Jacques Wimpfeling qualifie cette tour de style gothique tardif de « huitième merveille du monde »[29]. La deuxième plate-forme, à 100 mètres de haut, marque la fin de la tour et le début de la flèche. La première des trois messes de la journée y a lieu à 7h30 avant l’ouverture de la cathédrale aux touristes. » L. Tschaen, « Rétrospective de la lumière verte équinoxiale de la cathédrale de Strasbourg (1984-2009) », Notice dans un dictionnaire ou une encyclopédie généraliste. En septembre 1681, la ville restitue la cathédrale Notre-Dame aux catholiques[16], ainsi que quarante autres églises. Il est représenté sous les traits d'un jeune homme séduisant dont le dos s'ouvre : on en voit sortir des crapauds et des serpents, mais aucune des jeunes filles naïves auxquelles il s'adresse ne le remarque. Watch Queue Queue Les pieux se mirent à pourrir et la tour Nord commença à s'affaisser. Son secrétaire particulier Bormann aurait confié[19] que le Führer comptait « transformer la cathédrale de Strasbourg en monument national puisqu'elle était revendiquée à la fois par les catholiques et les protestants ». La particularité de cette rosace, unique en son genre, est d'être composée d'épis de blé, et non de saints, comme c'est la coutume. Par ailleurs, deux statues ont été ajoutées au XIXe siècle : à droite, la figure d’un des architectes de la cathédrale maître Erwin de Steinbach et à gauche, une statue de jeune femme dotée des attributs classiques du sculpteur sur pierre. Des automates s'activent tous les jours à 12 h 30. En 1793, les révolutionnaires, par la bouche d'un aventurier originaire de Lyon, séminariste défroqué, jacobin et membre de la Convention nationale nommé Antoine Téterel, exigent qu’on démolisse la flèche de la cathédrale de Strasbourg jusqu'à la hauteur de la plate-forme. Le portail latéral nord est décoré de statues représentant les vertus, terrassant les vices. Côtoyée par le bâtiment de la Fondation de l'Œuvre Notre-Dame et le palais Rohan, elle se dresse place de la cathédrale, au cœur de la Grande Île, le centre historique de Strasbourg. The work of Professor Robert O. Bork of the University of Iowa suggests that the design of the Strasbourg façade, while seeming almost random in its complexity, can be … Lors de la Réforme, le premier usage fut aboli et la cloche servira dès lors de cloche festive. La très grande majorité des orgues se situent en tribune, de l'autre côté de la façade du parvis. Les thèses de Luther sont affichées dès 1518 aux portes de la cathédrale et les écrits luthériens se propagèrent rapidement grâce aux imprimeurs. Après l'incendie de 1176 qui détruit les parties orientales de la cathédrale, Henri d'Asuel dit Hasenbourg, nouvel évêque de Strasbourg de 1180 à 1190, décide la construction d'une quatrième cathédrale, devant être plus belle que celle de Bâle, qui vient d'être achevée. À leur côté, le Tentateur leur tend un aimable visage et la pomme de la tentation. Elle aurait été murée il y a plusieurs siècles. « Conclusion: c'est donc entre 1950 et 1971 que le verre d'origine en question a été enlevé et remplacé par un verre transparent. Du fait de la longue durée de la construction, de nombreux maîtres d'œuvre se sont succédé. Cette flèche est subdivisée en plusieurs étages qui font chacun communiquer tous les escaliers. Vers 1220, un architecte français ayant participé à de grands chantiers gothiques en Île-de-France comme Chartres et Reims arrive à Strasbourg avec ses artisans et initie le changement de style de l'édifice avec notamment le rehaussement de l'ancienne nef romane en un ensemble gothique et l'élargissement des voûtes et des ouvertures dans les murs. À l'exclusion du grand bourdon, toutes les cloches du beffroi seront réquisitionnées et détruites en 1793[45]. Les deux tympans romans, représentent les deux phases finales de la vie de Marie : la Dormition et le Couronnement de la Sainte Vierge. Il a été conçu par les maîtres d'œuvre Michel de Fribourg et Claus de Lohr entre 1365 (date de l'achèvement des deux tours jusqu'à la hauteur de la plate-forme) et 1383. À cette occasion, nombre d'événements sont organisés par le diocèse et la ville de Strasbourg[20]. Une autre statue de la Vierge est située au-dessus du tympan. Sa haute flèche, qui culmine à 143 mètres, a été longtemps le monument le plus haut de la chrétienté. En fin d'année 1276, l'évêque Conrad de Lichtenberg, ordonne la construction du massif occidental qui sera achevé en 1439. Le maître s'est appuyé sur un plan conservé aujourd'hui à l'œuvre Notre-Dame de Strasbourg dont Erwin de Steinbach serait l'auteur. En dessous de lui deux personnages (peut-être les prophètes Ézéchiel et Isaïe). Henri Bach, Jean-Pierre Rieb et Robert Wilhelm, « En Europe : la cathédrale de Strasbourg prise pour cible », Une tuile romaine trouvée dans le sous-sol porte l'inscription latine. Le verre qui teinte le rayon vert est une pièce d'un vitrail réalisé en 1875 par le peintre sur verre Pierre Petit-Gérard, le vitrail représentant Juda fils de Jacob au triforium méridional. Les rares clochers qui l’ont surpassée en Europe avant cette date ont tous fini par céder sous leur propre poids ou à cause des intempéries et surtout de la foudre. Et, au lieu de construire la flèche assez simple munie d'un escalier central prévue par Ulrich d'Ensingen, Jean Hültz construit une flèche très complexe, où chacun des huit arêtiers porte une succession de six petits escaliers à vis hexagonaux imbriqués les uns dans les autres. Le nom du maître d'œuvre n'est pas connu non plus. En hiver avait également lieu à cet endroit et durant tout le Moyen Âge une foire, prémisse de l’actuel marché de Noël. Le buffet, en chêne, présente trois plates-faces en arc en plein-cintre, afin de s'accorder avec le style roman de la crypte. L'orgue Silbermann est totalement perdu à cette occasion et la réputation de Koulen totalement ruinée[réf. Il hisse sur la flèche cet énorme bonnet phrygien en tôle rouge qui y demeura jusqu’en 1802 et que les Strasbourgeois appelèrent en dialecte alsacien, le « kàffeewärmer » (la chaufferette à café). C'est la couleur du cœur et de l'amour universel. Strasbourg cathedral is an outstanding masterpiece of Gothic art. Il aperçut ainsi son portrait sculpté sur la cathédrale, sous l'apparence du Tentateur courtisant les Vierges folles (Matthieu 25, 1-13). Heureusement, tout bientôt, ça ne sera plus quun mauvais souvenir. À la façade vis-à-vis du château royal, ci-devant palais épiscopal : quinze statues sur piédestaux ; deux bas-reliefs en bosse au-dessus des deux portes. À partir de 2004, Mgr Joseph Doré, archevêque de Strasbourg, le nomme responsable diocésain de liturgie, de musique sacrée et d’art sacré[2], fonction qu’il occupe jusqu’en 2009. Celle de gauche représente l’Église, droite, couronnée et qui tient un étendard en forme de la croix et le calice. Sa passion pour le chant liturgique et la musique sacrés mène Michel Wackenheim à créer de nombreuses chorales d’enfants et à réaliser plusieurs disques de musique religieuse. Memento des règles de visite de la Cathédrale de Strasbourg . Horloge astronomique de la cathédrale de Strasbourg Dans la cathédrale de Strasbourg, rien n’est insignifiant, tout prend sens pour celui qui sait regarder et surtout celui qui sait écouter. ... • L'archiprêtre de la Cathédrale de Strasbourg Il aura fallu des techniques plus modernes de quatre siècles pour ces exploits. L’actuelle cathédrale de Strasbourg aurait été fondée en 1015 par l’évêque Werner. En 1823, sous la Restauration on place une statue équestre de Louis XIV sculptée par Jean Vallastre dans la niche vide du quatrième contrefort de la façade. Le rayon lui-même n'a été observé que plus récemment[° 10]. En 1935, le facteur strasbourgeois Edmond Alexandre Roethinger reconstruit l'orgue dans un style plus français[réf. Les tympans de ses trois portails, surmontés d'un double gable, sont consacrés à la vie du Christ. Il s'agit d'une traduction libre de l'allemand Schlagton et de l'anglais Strike tone. En l’an 2000, il devient curé de la paroisse Saint-Louis de La Robertsau[1]. On raconte que le prestigieux prêcheur de la cathédrale, Jean Geiler de Kaysersberg — dont les os reposèrent un temps sous la chaire — en perdit son sang-froid, jaloux de l'attention que recevaient les grossiers pantins[réf. La plus grande cloche, la Totenglocke ou cloche des morts fut coulée en 1316, refondue en 1407 puis une dernière fois en 1427 par maître Hans Gremp, fondeur à Strasbourg. Compositeur de chants liturgiques en langue française, il est archiprêtre de la Cathédrale Notre-Dame de Strasbourg depuis juin 2009. C'est la note que l'oreille perçoit immédiatement après la frappe. Les cloches 1 à 8 et 11 à 16 sonnent à la volée les offices, angélus, glas… Le plénum exclut les cloches 9 et 10. Strasbourg étant considérée comme une ville allemande par les pangermanistes, sa libération ne pouvait se faire que lorsque les nazis auraient été suffisamment affaiblis pour que toute la France fut libérée. Chapitre cathédral : deux chanoines installés. Ah bon, mais comment ça ? Michel Wackenheim est le dernier-né dune famille de quatre garçons dont trois sont prêtres. Il est muni d'une traction mécanique suspendue. C'est le jour même de la capitulation, le 27 septembre 1870, que la cathédrale reçut son dernier projectile : il pénétra, à une heure et demie de l'après-midi, dans l'intérieur de l'église par la septième fenêtre du côté nord de la nef. nécessaire]. Les statues les plus célèbres sont les Vierges Folles — tentées par le diable prenant forme de beau jeune homme : on voit derrière lui sa vraie apparence (il est dévoré par des crapauds et des serpents) — et le Jugement dernier. Des scènes de l'Ancien et du Nouveau Testament sont représentées sur les voussures. Watch Queue Queue. Ces deux massifs sont composés majoritairement de granit et de grès, les principaux composants des monuments de l'Égypte ancienne. archipretre@cathedrale-strasbourg,fr 03.88.21.43.34 Voir aussi A. Heck, « Strasbourg green rays » dans. Elle ne doit en aucun cas être confondue avec l’usage du Grüselhorn, corne (instrument de musique) sonnée tous les soirs du haut de la cathédrale jusqu’en 1790, pour inviter les Juifs à quitter la cité, dans laquelle il leur était interdit de demeurer après la fermeture des portes[49]. Il ne figurait pas sur le plan original. Une autre légende explique l'origine du vent soufflant autour de la cathédrale. Le portail latéral sud, de la fin du XIIIe siècle, illustre la parabole des dix vierges. Sous une frise composée de feuilles de vigne stylisées et de grappes de raisin, l'appareillage des murs est couvert d'une taille décorative — arêtes de poisson et losanges — qui apporte la preuve que cette partie orientale remonte bien au XIe siècle, car elle se retrouve dans les plus anciennes églises d'Alsace, à Altenstadt et Surbourg. Dans les gâbles, la Vierge Marie et Saint Jean intercèdent pour les ressuscités que l'on voit sortir des cercueils le long des gâbles. », c'est-à-dire « Emmène-moi ! Antoine Téterel animé par un excès de zèle révolutionnaire, fait par ailleurs démolir de nombreuses statues de la façade. La direction des travaux passe donc de l'évêque à la municipalité. Le 12 juillet 1793, on installe le télégraphe optique à bras conçu par Claude Chappe sur la plate-forme de la toiture de la cathédrale. Dans la chapelle de la Croix ou de Sainte-Catherine, cinq statues… ». Des statues ont été placées contre chaque pilier, certaines d'entre elles étant attribuées à Woelflin de Rouffach. Les vitraux extérieurs (1348) sont l'œuvre de Johannes de Kirchheim. Gustave Klotz restitue également les portes de façade en bronze de la cathédrale, privée de ses ornements depuis la Révolution française. Le pilier des Anges, construit vers 1230, est le pilier central de la salle et porte douze sculptures de toute beauté : la première rangée représente les quatre évangélistes, surmontés d'anges jouant de la trompe. On peut voir dans la partie gauche du côté est l'ancienne niche romane, assez majestueuse, de l'autel Saint-Laurent. L'explication la plus plausible réside dans le fait que le style gothique, mais aussi les hautes tours et flèches étaient passés de mode au XVe siècle. Cet ancien portail ouvrait sur un petit cimetière. Il s'agit d'un instrument à trois claviers[° 6], construit pour suppléer le grand orgue Silbermann, alors mourant. Cet étage supplémentaire de l'octogone est légèrement réduit pour laisser passer la lumière entre l'octogone et les quatre escaliers. La Fondation de l'Œuvre Notre-Dame, Œuvre à sainte Marie en 1224, Loge suprême du Saint-Empire en 1459, continue sa vocation initiale de collecter des fonds pour la cathédrale mais a perdu celle de maître d'ouvrage. Et sur lui reposera l'esprit du Seigneur ». On peut observer ce phénomène à 11 h 38 à l'équinoxe de printemps et à 12 h 24 à l’équinoxe d'automne. Pour avoir la chance de naître, l'âme demande au passeur de l'embarquer d'un « Hol mich ! En 1716, André Silbermann, alors au sommet de son art[réf. Ouverture de la cathédrale durant le confinement . Elles viennent non seulement compléter les deux cloches de la tour de croisée mais contribuent aussi à donner à la cathédrale la plus grande sonnerie de France, soit seize cloches de volée couvrant deux octaves et demie. Le bourdon de 1427 est aujourd'hui toujours en place, ce qui lui valut d'être classé monument historique depuis le 30 décembre 1982, à titre d’objet. Elle s'appuie sur un document[54] daté de 1459, qui donne les règles de la corporation, certainement beaucoup plus ancienne, des tailleurs de pierre de Strasbourg. La couleur blanche est l'antithèse du noir et la synthèse de toutes les couleurs. Les rambardes de pierre du grand escalier sont supprimées, afin de permettre une meilleure communion visuelle entre le clergé et les fidèles. On notera que le bourdon perdra temporairement son rang de plus grosse cloche de la cathédrale, lorsqu'en 1519, les chanoines font couler une énorme cloche, dédiée à la Vierge Marie. Elle donne sur le portail nord. ]C'est l'histoire qu'on raconte dans la ville de Strasbourg,Les nuits d'été, quand, lune et étoiles éteintes,Le vin rhénan est bu, et que les fées fument des couronnes en boucles[...] ». Une quarantaine d'autels ont ainsi disparu de la cathédrale durant cette période. En 1569, la cathédrale de Beauvais aurait un temps dépassé Strasbourg en atteignant les cent cinquante-trois mètres mais une tempête rabat cet orgueil presque aussitôt, en 1573. Strasbourg a été désignée comme la plus belle cathédrale de France face à celle de Reims sur Facebook. Ce n'est qu'après ce comblement que l'on construisit le clocher sur la tour nord (34 m + 66 m = 100 m), et la flèche sur ce dernier (42 m + 34 m + 66 m = 142 m[28]). La plus belle manifestation de cet ensemble architectural est la galerie des apôtres, située au-dessus de la rosace. Vie religieuse | Les 24 et 25 octobre Strasbourg : sainte Odile en fête à la cathédrale, les Colibris lui consacrent un spectacle . L'humanisme et la réforme gagnent Strasbourg au XVIe siècle et vont largement marquer la ville. Là également, la voûte est en berceau et les colonnes sont couronnées par des chapiteaux assez archaïques : deux chapiteaux présentent, aux quatre angles de la corbeille, des bêtes difformes (lions ou démons), les deux autres sont composés de tiges enlacées formant des boucles et spirales symétriques. En 1987, une nouvelle cloche, coulée à Karlsruhe, est installée au beffroi, sonnant en sol bémol 3. Jean Hermann nous décrit ainsi, dans ses Mémoires, les dégâts révolutionnaires : « Au grand portail, on démonta quinze grandes statues sur piédestaux ; on abattit un grand nombre de figures représentant soixante et dix faits historiques de la Bible, taillées dans des cannelures en bosse ou bas-reliefs. En 1835 on installa un paratonnerre sur l'édifice (dès 1780, Barbier de Tinant, commissaire des guerres, avait proposé dans un mémoire à l'Académie des sciences l'établissement d'un paratonnerre sur la flèche de la cathédrale ; et Benjamin Franklin, rapporteur lui-même du projet avait conclu favorablement) et l'on abaissa le parvis d'environ un mètre pour mettre en valeur la façade principale.
2020 archiprêtre cathédrale strasbourg