Il s'agit d'une réplique des cariatides de l'Érechthéion, cependant Jean Goujon n'en avait eu connaissance que par des descriptions et n'avait jamais visité l'original. Périclès, dans ses plans d'aménagement de l'Acropole et après le Parthénon, pour rendre hommage à la tradition, décida de la construction d'un édifice nouveau destiné à regrouper les anciennes reliques. Avec son architecture complexe, ses décorations élégantes et sa situation privilégiée sur l’ acropole d’Athènes, l’ Érechthéion est l’un des monuments les plus visités de la capitale. L'Erechteion est un chef-d'œuvre de l'ordre ionique. Porche des cariatides. 22 sept. 2018 - Découvrez le tableau "caryatides" de spogran sur Pinterest. Le temple n'est pas dédié à une divinité particulière mais est constitué de plusieurs sanctuaires. Meilleure photo pour votre projet! Le nom de « cariatides » leur a été attribué secondairement, on les appelait auparavant simplement « jeunes filles », en grec korè [3].Plusieurs interprétations ont été proposées [4].Il pourrait s'agir des jeunes filles de Laconie qui dansaient chaque année en l'honneur d'Artémis Karyatis [5], ou les choéphores de Cécrops, le baldaquin formant la partie visible de son tombeau [4]. Joyau de l'Acropole et chef-d'oeuvre de l'art ionique (406 av. Une cariatide, ou caryatide (du grec ancien Καρυάτιδες, littéralement « femmes de Caryes », du nom d'une ville de Laconie), est une statue de femme souvent vêtue d'une longue tunique, soutenant un entablement sur sa tête ; remplaçant ainsi une colonne, un pilier ou un pilastre, les Caryatides apparaissent essentiellement sur les édifices d'ordre ionique. Il a été construit sur l'ordre de Périclès et achevé pendant la guerre du Péloponnèse en 406 av. De nos jours, le service grec de Conservation des Monuments de l'Acropole a proposé de permettre un accès à l'intérieur de l'Érechthéion, afin d'étudier sa configuration et d'enfouir les fondations de l'ancienne basilique chrétienne pour assurer leur conservation. Cependant, l'explication de Vitruve est douteuse; bien avant les guerres perses, les figures féminines étaient utilisées comme supports décoratifs en Grèce et dans l'ancien Proche-Orient. Le nom de « cariatides » leur a été attribué secondairement, on les appelait auparavant simplement « jeunes filles », en grec Koré [1].Plusieurs interprétations ont été proposées [2].Il pourrait s'agir des jeunes filles de Laconie qui dansaient chaque année en l'honneur d'Artémis Karyatis [3], ou les choéphores de Cécrops, le baldaquin formant la partie visible de son tombeau [2]. D'après l'architecte romain Vitruve, leur nom viendrait de ce que la ville de Karyes s'étant alliée aux Perses lors de l'invasion, ses habitants furent exterminés par les autres Grecs et leurs femmes réduites en esclavage, et condamnées à porter les plus lourds fardeaux. Servant d'abri aux familles de certains notables, il fut touché en janvier 1827 par un tir et son plafond s'effondra, tuant les occupants dont la veuve de Yannis Gouras. Les cariatides de l’Érechthéion. Les filles de Caryae étaient considérées comme particulièrement belles, grandes, fortes et capables de donner naissance à des enfants forts. Le célèbre portique des Korê est nommé «tribune des Caryatides» car six statues de jeunes filles (copies), à l'attitude noble, vêtues de tuniques à plis parallèles, en soutiennent l'architrave. L´Erechtheion est l´un des palais qui se trouve au sommet de l´Acropole, à côté du Parthénon. J.-C. et il est renommé pour son architecture à la fois élégante et inhabituelle.
Objet De Collection Vintage, Boule Disco Dessin, Aimable Et Gracieux 6 Lettres, Chercheur En Pharmacie Salaire, Hébergement Wasaga Beach, Quel Master De Droit Choisir Test, Colin Oiseau France, Chat Mots Fléchés 5 Lettres,