Il existe un flou entourant le lieu de naissance de Christophe Colomb, mais il est admis que ce dernier est né en République de Gênes en 1451. Il séjourne à deux reprises au monastère de La Rabida, près du port andalou de Palos. Il repoussait sans cesse ses limites, encore et encore. de Paris) : les dimensions de l'Atlantique et la nomenclature des îles relais y sont sensiblement celles de la « lettre de Toscanelli ». Il rend hommage à l'« épopée missionnaire », tout … Plus significatif, le «traducteur» de Christophe Colomb était Luis de Torres, mentionné plus haut. Christophe Colomb accoste pour la première fois le 12 octobre 1492 sur une île que les indigènes appellent Guanahani et qu'il rebaptise San Salvador. Puisque Columb naviguait ostensiblement pour l’Inde, on pourrait penser qu’il aurait un traducteur qui parlait hindi. Il fait des nombreux voyages maritimes dans le proche Atlantique. » se demandera Colomb). Les Portugais contrôlent celles longeant les côtes de l'Afrique de l'ouest. Au XVème siècle, l'or est la monnaie utilisée dans le commerce. Grandes découvertes, les voyages de Christophe Colomb. Au Portugal, il a appris le mauvais castillan (mêlé de « lusitanismes ») que l'on y parlait (concurremment avec le portugais) et qui sera sa langue écrite. Pour revenir en Europe, il faut « remonter » jusqu'à la latitude de 30° Nord. […] Lire la suite, Le 11, le pape Jean-Paul II, qui effectue un voyage de cinq jours à Saint-Domingue, célèbre, cinq siècles après le débarquement de Christophe Colomb, le cinquième centenaire de l'évangélisation de l'Amérique latine. Pourquoi ne pas essayer de la franchir ? Il est pourtant certain que Cristoforo Colombo était le fils du tisserand génois Domenico (voir Cristoforo Colombo. Le lieu de sa naissance est peu sûr (Gênes en Italie ?). Il s'agirait soit de l'île dénommée aujourd'hui Watling, soit de Samana Cay, soit de l'île Cat. lettre de Christophe Colomb à Ferdinand d'Aragon et Isabelle de Castille " Je suivis le chemin des îles Canaries qui appartiennent à Vos Altesses et sont en ladire mer océane, afin de prendre là route et naviguer jusqu'à ce que j'arrivasse aux Indes pour y porter l'ambassade de Le 12 octobre, il débarque sur une île que les indigènes appellent Guanahani (peut-être l'île Watling de l'archipel des Bahamas, mais d'autres hypothèses existent). Origine du voyage de Christophe Colomb. Colomb apprit le métier de cartographe, très en honneur dans sa patrie. Dès 1493, la lettre narrant le premier voyage de Colomb connaît une large diffusion. Les déboulonnages de statues de personnalités esclavagistes […] Lire la suite, décline rapidement, à retrouver leurs racines chrétiennes. En vain, car l'intérêt immédiat du roi Jean II était de poursuivre un autre objectif, alors sur le point d'aboutir : contourner l'Afrique pour parvenir jusqu'à l'Inde. En 1493-1494, c'est la découverte des Petites Antilles, peuplées d'anthropophages ; puis un voyage au long de la côte sud de Cuba, l'amiral espérant arriver aux abords de Catay. Colomb ne s'intéressait pas à une colonisation de peuplement. Il cherchait une nouvelle route maritime vers les Indes et voilà qu’il découvre l’Amérique. Parti de Palos de la Frontera (en Andalousie) le 3 août 1492, il gagne l'archipel des îles Canaries et, le 8 septembre 1492, profitant des vents alizés, il se lance avec ses trois navires vers l'ouest. Colomb est convaincu que la terre est ronde et qu’un océan unique sépare l’Europe et l’Asie, d'où son choix de partir vers l'ouest. Enfin a lieu la découverte d'une mine d'or (« N'est-ce pas la preuve que l'on se trouve à Cypango ? G. E. Nunn, The Geographical Conceptions of Columbus, New York, 1924. Dès quatorze ans, il prit la mer, puis participa à des expéditions pour le compte de grandes firmes génoises qui vendaient de la laine et achetaient de l'alun, des épices, du sucre ; il navigua dans le bassin méditerranéen et jusqu'en Angleterre, en faisant étape au Portugal. nat. Le 3 août 1492, l'explorateur quitte Palos, à la tête de trois caravelles (la Santa Maria, la Pinta et la Niña) ; deux d'entre elles appartenaient à Martín Pinzón, riche armateur de Palos dont le concours s'était révélé indispensable pour le recrutement des équipages. © 2020 Encyclopædia Universalis France.Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés. Développement du mouvement de contestation du racisme et des violences policières. D’après le journal de bord de Christophe Colomb. Pendant trois siècles, la colonisation a réduit l'Église catholique au rôle d'auxiliaire de l'autorité royale. Christophe Colomb nourrit un rêve : découvrir une nouvelle route … Quels sont ses moyens d'existence ? On ranime sans cesse l'assez vaine querelle de l'origine du découvreur. Lire la suite, Dans le chapitre « L'expérience antillaise » Au niveau du tropique du Cancer, les vents alizés et les courants marins poussent les navires vers les Antilles, ce qui est très favorable. 11-13 octobre 1992, Inauguration de l'Exposition universelle de Séville. 12-17 juin 1993, Célébration du cinq centième anniversaire de l'évangélisation de l'Amérique latine par le pape Jean-Paul II. Huile sur toile d'Antonio Cabral Bejarano, XIXe siècle. Il conçoit le projet d'atteindre les Indes par une route maritime qui traverserait l'océan Atlantique (qu'il pensait être plus petit qu'il n'est en réalité). Élargissez votre recherche dans Universalis, Grandes découvertes, les voyages de Christophe ColombCrédits : Encyclopædia Universalis France, Première traversée de ColombCrédits : AKG. Jamais personne n’avait navigué comme Christophe Colomb : vent, tempête, naufrage, rien ne lui faisait peur. Après avoir vainement tenté de vendre ses services au Portugal, il obtient les faveurs de la couronne espagnole et peut entreprendre, le […] De plus le récit de Marco Polo a fortement attiré son attention et lui a donné une forte envie de suivre les traces de Polo. Marianne MAHN-LOT, De nombreux colons (330) s'embarquent avec lui. Le voyage de Christophe Colomb Hélène Montardre. Il revient en Espagne le 15 mars 1493 avec des indigènes et des oiseaux exotiques. Ses ancêtres étaient-ils corses, galiciens, ou des Juifs catalans qui auraient fui la péninsule à la fin du xive siècle ? C. Colomb, Œuvres complètes, éd. franç. Les Rois catholiques, ou même «Les Rois très catholiques », est un titre reçu par Isabelle Ire de Castille et Ferdinand II d'Aragon, accordé par le pape Alexandre VI en compensation pour l'octroi du titre Très chrétien aux rois de France. C'est ainsi que Colomb forge son expérience et s'acclimate à la vie océanique. Les indigènes des Bahamas, que Christophe Colomb appelle Lucayans, sont des Indiens Arawak, qui vivent également dans les Grandes Antilles. Au service du roi de France, le c […]  : […] Il existe en revanche un globe construit (de 1487 à 1492) par l'Allemand Martin Behaim, qui vécut au Portugal en même temps que le Génois (globe de Nuremberg ; réplique à la Bibl. Mais le soutien de Ferdinand et Isabelle est subordonné à l'aboutissement de la Reconquête. Marqué par la conviction d'avoir découvert une nouvelle route menant vers l'Asie et par le souci de rentabiliser l'expédition en trouvant de l'or et des épices, le récit du Grand Amiral véhicule les deux mythes qui hanteront l'i […] Colomb souhaite rejoindre l'Asie en empruntant une nouvelle route maritime. L'explication est simple et doit être cherchée dans l'évolution politique de l'Europe à la fin du xv e  siècle.  : […] A son troisième voyage, le gouverneur des Îles fit même jeter Colomb à fond de cale et le renvoya ainsi enchaîné en Espagne. Durant neuf ans il en fait sa terre d'attache. Christophe Colomb est une série qui dépeint les aventures merveilleuses et la vie dramatique du célèbre voyageur. Au cours de ce troisième voyage, avant de rejoindre Hispaniola, il réalise une découverte décisive : celle du continent sud-américain, à l'embouchure de l'Orénoque. Synopsis : 1492. Il ne trouve ni or, ni épices. consulté le 02 décembre 2020. Il pense que les Indiens feront de bons esclaves. Les souverains lui remettent des lettres de créance pour le Grand Khan. Le fait d'avoir vécu à Gênes puis à Savone explique les premières curiosités de Colomb.